Lauréate de la Bourse

Promotion 2017 - 2018.

Irène FOURNIER
En stage à l'Ifremer LEAD Nouvelle-Calédonie & ADECAL Technopole
"Les micro-algues du programme AMICAL comme source de lipides et antioxydants pour la crevette L. Stylirostris

Mon stage de fin d’étude portait sur la réalisation et l’analyse d’essais visant à intégrer de la micro-algue séchée en remplacement de l’huile de poisson dans de l’aliment pour crevette en grossissement. À termes, l’objectif de cette étude est d’incorporer de la micro-algue riche en acides gras polyinsaturés dans l’aliment des géniteurs de crevettes afin d’améliorer la qualité de leurs réserves lipidiques. J’ai eu la chance d’être soutenue par la Bourse Ferenc Semptey pour ce stage.

Pour la réalisation de ce stage, j’ai été accueillie par la Station Aquacole expérimentale de Saint-Vincent (Boulouparis), en Nouvelle-Calédonie. J’ai pu y fabriquer des aliments contenant différents taux d’incorporation de la micro-algue, sélectionnée en amont par le LEMA (Laboratoire d’Etude des Micro-Algues), et tester leurs propriétés au cours de 2 expériences. La première expérience visait à mesurer les effets de la micro-algue sur la physiologie des crevettes et leur résistance à un stress hyposalin. La deuxième expérience s’est centrée sur la mesure de la digestibilité. Sous les conseils des membres du jury de la Bourse Ferenc Semptey j’ai essayé de développer les aspects économiques liés à l’incorporation de micro-algue dans les aliments. Même si n’avons pas pu obtenir des données très précises car le projet de production de micro-algue en Nouvelle Calédonie est récent, les premières estimations ont été prises en compte pour la suite du projet.
Cette expérience en Nouvelle-Calédonie a été une réelle opportunité car le sujet d’étude associait deux secteurs de la thématique « productions animales » qui me sont chers : l’alimentation animale et l’aquaculture. De plus, ayant déjà réalisé un stage en crevetticulture à Madagascar auparavant, j’ai pu développer mon esprit critique en comparant les deux systèmes.

Suite à cette expérience, j’ai été engagée comme ingénieure R&D nutrition dans une ferme de crevettes à Madagascar. Grâce au réseau que j’ai constitué en Nouvelle-Calédonie et en France au cours de mon stage de dernière année et sous les encouragements des membres du jury de la BFS, j’ai aujourd’hui de nombreuses personnes avec qui je peux échanger vis-à-vis de mon travail.