Lauréate de la Bourse

Promotion 2018 - 2019.

Jérémy GUILLAUME
En stage à la société MICRONUTRIS
"Conception et optimisation de la ration alimentaire de larves de mouche soldat noire (Hermetia illucens) dans une optique de production industrielle"

Depuis 2016, le tonnage mondial de poissons et crustacés issus de l’aquaculture dépasse la production pêchée. La croissance continue de la filière aquacole engendre un besoin accru en matières premières pour l’alimentation des poissons. L’impact environnemental des farines de poissons – dont la production participe à l’épuisement des ressources halieutiques – et du tourteau de soja – massivement importé d’Amérique du Sud – pousse les professionnels de l’alimentation aquacole à rechercher de nouvelles sources de protéines, plus durables. La FAO ainsi que de nombreux industriels placent leurs espoirs dans les protéines d’insectes, dont la production est peu demandeuse en surface et en eau, et permet de valoriser localement des coproduits végétaux.

Depuis 2011, Micronutris développe son savoir-faire dans le domaine de l’élevage d’insectes pour l’alimentation humaine. En 2018, la Direction de l’entreprise a décidé d’élargir son offre à l’alimentation pour animaux en mettant en place un élevage-pilote de larves de mouche soldat noire (Hermetia illucens) afin d’en extraire les protéines et les lipides.

Mon rôle en tant que stagiaire en Recherche et Développement a été de travailler à l’élaboration de la ration alimentaire des larves afin d’améliorer leur qualité nutritionnelle. Il s’agissait notamment de concevoir un mélange de coproduits issus de sites agro-industriels locaux répondant aux besoins nutritionnels des larves, et ce à moindre coûts. C’est une mission complexe d’une part car les besoins de cette espèce sont très mal connus, et d’autre part car la texture de l’aliment joue un rôle capital dans l’efficacité de la bioconversion des larves. J’ai travaillé avec un lien fort avec mes collègues en charge de l’amont (disponibilité et qualité des coproduits à disposition) mais aussi de l’aval (qualité attendue du produit fini) de la chaîne de production. Ce stage m’a permis, ainsi qu’au reste de l’équipe, de gagner en compétences dans le domaine de la formulation de régimes, et d’améliorer les connaissances sur la croissance des larves. Je compte poursuivre cette mission dans le cadre d’une thèse CIFRE avec Agronutris portant sur la nutrition des larves de mouche soldat noire. J’ai eu la chance de bénéficier du soutien de la Bourse Ferenc Semptey dans le cadre de ce stage. Les échanges avec les membres du jury, avant ainsi qu’au cours de ma mission, m’ont notamment permis de préciser mon approche expérimentale et d’approfondir l’analyse de mes résultats.